top of page
  • Photo du rédacteurMarion

La contraception... une histoire qui date !

Dernière mise à jour : 9 oct. 2022

La contraception a été inventée il y a de nombreux siècles. Les historiens et archéologues ont retrouvé des écrits ou des objets datant de l'Antiquité (environ -2000 av. JC).

A cet époque déjà, les humains cherchaient des solutions pour réguler les naissances et éviter les grossesses non désirées. Et pour cela, ils ont inventé de très nombreuses méthodes de contraception : des insolites, des toxiques, des amusantes, des gourmandes.


(Rappel : en ce qui concerne les IST, seuls les préservatifs interne et externe sont efficaces.)



Voici une petite liste des trouvailles


* La crotte de crocodile en tampon pour éviter le passage des spermatozoïdes.

On laisse tomber ! D'une, parce qu'il n'y a pas de crocodiles sous nos latitudes et de deux, parce qu'il est important de ne pas mettre tout et n'importe quoi dans son vagin. Question d'hygiène !


* Des tampons de laine imbibés de miel aux feuilles d'acacia comme contraceptif barrière et spermicide.

À éviter ! Même s'il peut être amusant de créer nos propres tampons DIY et intéressant de réaliser des recherches sur l'efficacité des feuilles d'acacia comme spermicide, il est peut-être plus sage de ne pas le tester dans votre chambre à coucher !


* Boire du mercure liquide.

ABSTENEZ-VOUS C'EST MORTEL, AU SENS LITTÉRAL DU TERME !


* Retenir sa respiration pendant l'éjaculation, se lever juste après le rapport sexuel, s'accroupir et éternuer plusieurs fois, et terminer par une douche vaginal.

Là... on frôle la grossesse non désirée à coup sûr ! À éviter si vous ne voulez pas avoir d'enfant.


* Le préservatif en vessie de chèvre, mouton, etc, l’ancêtre des préservatifs en caoutchouc,...

Ça c'est écolo... mais impossible à trouver.


* L'onguent de cèdre et d'encens comme spermicide à appliquer au fond du vagin.

Efficacité : néant. Et de toute façon, cela ne se fabrique plus !


* Le préservatif de gland en papier de soie. Il devait être trempé dans de l'huile lubrifiante et spermicide puis apposé sur le gland du pénis.

Il ne se fabrique plus et je crois que c'est tant mieux, je ne suis pas sûre de la solidité de la fixation !


* Le préservatif en lin attaché par un petit lien à la base du pénis.

Il ne se fabrique plus non plus... et comment dire que le maillage du tissu n'était pas optimal pour éviter le passage de spermatozoïdes et des IST... Donc c'est clair : le chiffon de mémé ce n'est pas efficace !


* La douche vaginale au vinaigre pur avant et après le rapport sexuel pour tuer les spermatozoïdes.

Euh... je DÉCONSEILLE !! Le vinaigre pur est très acide (pH=2,4), il risque fortement d'endommager la muqueuse vaginale (pH=4 environ) !


* un demi citron pressé utilisé en tant que diaphragme et spermicide.

Ne pas utiliser : risque comme le vinaigre d'abîmer la muqueuse vaginale !


* la carapace de tortue...

Je n'arrive pas à comprendre comment ils l'ont utilisée... Si tu as une idée, n'hésite pas à nous écrire !

* des intestins d'animaux (poissons, mammifères, etc.).

Ceci étant dit, le préservatif en boyau d'agneau existe toujours ! Il s'appelle Naturalamb de TROJAN, et des recherches en France sont en cours pour prouver ou non son efficacité contre les IST. (1)


Toutes ces méthodes sont extraites de Libération.




Autres méthodes NON approuvées scientifiquement


* La gale du chêne (des excroissances de l'arbre causées par des piqûres d'insectes) introduite au fond du vagin comme spermicide.

Ce n'est pas la maladie humaine mais il me semble utile de nous abstenir de l'essayer...

* De l'huile de margousier et quelques gouttes d'huile essentielle sur un tampon en éponge de mer, ou de coton. Cette méthode est encore utilisée en Inde de nos jours,

* Des ovules de plantes spermicides,

* Du jus de citron dilué en douche vaginale ou en tampons imbibés,

* Un morceau d'éponge de mer imbibée de spermicide.


Quelques uns de ces contraceptifs ont été retenus (heureusement pour nous, la crotte de crocodile, et le mercure ont été abandonnés) et améliorés :

préservatifs par exemple ou les spermicides.


Finalement, un préservatif...

c'est facile à utiliser et c'est plutôt sympa, n'est ce pas ?

Si votre partenaire le refuse, proposez-lui de la crotte de crocodile,

Il.le changera peut-être d'avis !


Un grand nombre d'humains ont essayé des méthodes contraceptives... et nous ont permis aujourd'hui de bénéficier de contraceptifs efficaces ! Alors évitons-nous de jouer les chercheurs fous !

Éviter une grossesse indésirée et accueillir un enfant dans sa vie n'est ni jeu, ni un défi !


Pour les diverses méthodes de contraceptions actuellement utilisées et disponibles...

Rendez-vous sur QuestionSexualité.


Rappelons-nous que chaque méthode contraceptive est une MÉTHODE, c'est à dire qu'il est nécessaire de connaître les étapes de mise en application et que ça s'apprend ! Alors pensons à essayer et à nous entraîner AVANT le rapport !



(Et pour ne pas rater un article de ce blog, abonnez vous à notre newsletter - 3 par an- en bas de page)

A tout bientôt !

Marion





(1) Naturalamb de TROJAN : préservatif en boyau de mouton Il nous vient des USA mais n'a pas encore l'agrément français et/ou européen. Il est écrit qu'il protège seulement des grossesses non désirées car il serait perméable aux IST selon les normes françaises.

Comments


bottom of page