Mais je ne veux pas raconter ma sexualité

à ma fille !

Et vous avez bien raison ! D'ailleurs, ce ne serait pas très sain. Et elle n'en a sûrement pas envie non plus... Rassurez-vous : le stage ne vous mettra jamais dans cette situation,

ni l'une ni l'autre...

Je m'interroge sur votre vision des femmes ...

Ne vous inquiétez pas : nous ne sommes pas là pour imposer nos opinions personnelles à qui que ce soit ! Nous apportons effectivement des informations précises sur les sujets scientifiques ou objectifs (la définition d'un mot, le contenu d'une loi, etc). Mais sur les autres sujets, nous proposons avant tout une réflexion collective, où chacune est invitée à se faire sa propre opinion.

En ce moment, je n'ai pas de très bonnes relations avec ma fille...

Hé bien peut-être que ça aiderait de faire quelque chose de sympa ensemble, justement....

Et si j'ai deux filles adolescentes ?

Bienvenue à toutes les trois.

Pourquoi s'ajouter

à l'école ?

Parce que, comme vos collègues de travail, les gens de sa classe sont des personnes qu'elle n'a pas choisies, pas forcément amicales, qu'elle est obligée de fréquenter tous les jours et dont elle préfère éviter les moqueries et les ragots. Bref : comme votre lieu de travail, l'école n'est pas forcément le contexte le plus facile pour votre enfant pour évoquer tous les sujets.

Pourquoi pas de stage père/fille ?

Parce que nous ne pouvons pas être partout, tout simplement :)  ... Mais c'est une excellente idée. Tenez-nous au courant si vous l'organisez.

Ma fille ne veut pas participer au stage

C'est tout à fait logique !

D'abord, elle a surement envie de faire autre chose que de passer un week-end avec sa mère... Et elle s'imagine surement que nous lui imposerons des conversations gênantes ou des sermons "ringards"....

Donc rassurez-vous : vous pouvez venir avec une ado qui "fait la tête".

Et rassurez-la : si elle ne s'amuse pas, vous pourrez partir à tout moment !... Une fois sur place, vous verrez qu'elle sera bien contente d'être là ! :)

Pourquoi seulement

entre femmes ?

Pour pouvoir évoquer

l'intimité féminine ...

en toute intimité.

Avec le vidéos sur le net, les jeunes savent déjà tout....

Ces vidéos, faites par et pour des hommes adultes, sont-elles adaptées à l'éducation de nos filles ? Rien n'est moins sûr... Ce stage nous invite donc à réfléchir toutes ensemble à ce qu'est une femme, à ce qu'on désire vivre.... et à comment s'éviter le reste.

11/17 ans, c'est large comme tranche d'âge !

Tout à fait. C'est pourquoi nous alternons les moments passés

"en grand groupe" et d'autres,

où les adultes, les 11/14 ans et les 15/17 ans sont séparées,

pour des activités adaptées à leur âge respectif.

Pourquoi pas une formule plus courte ?

Parce qu'il y faut du temps pour découvrir le groupe, sentir qu'on peut s'y s'exprimer en toute confiance, et aborder les nombreux sujets proposés.

Pourquoi venir même si mon ado n'en a pas envie ?

Si vous viviez sur un bateau, vous trouveriez ça indispensable d'apprendre à votre fille à nager, qu'elle aime l'eau ou pas.

Et c'est bien normal, car en tant qu'adulte, vous savez mieux qu'elle ce qui est essentiel pour sa sécurité...

Et bien dans le domaine de la sexualité, c'est pareil : c'est à vous, et non à elle, de décider de ce qu'elle doit apprendre pour assurer sa sécurité dans le monde.

L'éducation, même dans le respect et la gentillesse, c'est toujours une décision de parents !

Pourquoi avec les mères ?

Parce que sa mère est

le premier modèle féminin

de toute jeune fille

(même si elle le remet en question,

ce qui est tout à fait normal et sain)

Parce que c'est rassurant

d'être accueillie dans l'univers des femmes par sa mère,

avant de prendre son envol.

Et pour qu'elle sente

qu'elle peut vous parler de ses inquiétudes, si elle en a.

J'ai peur que le stage

ne la pousse à avoir des activités sexuelles trop tôt

Une étude réalisée par l'UNESCO dans 48 pays en 2015 a prouvé que l'éducation sexuelle n'entraine pas les jeunes à avoir des rapports sexuels plus tôt que les autres. Au contraire,

ils font des choix plus pertinents que leurs camarades moins informés.

Et si la maman

ne peut pas participer ?

Belle-mère, tante, grande sœur, grand-mère, amie de la famille....

toutes les femmes sont les bienvenues

pour accompagner votre fille,

si c'est ce qui vous convient.

Et pour les garçons,

c'est possible ?

Filles et garçons n'ont pas le même vécu corporel et ne se confrontent pas au même conditionnement social. C'est pourquoi nous proposons à chacun d'approfondir sa spécificité dans un stage non-mixte.

Hé oui ! Il existe aussi un stage Parlons CRUSH pour les garçons et les hommes de leurs familles,

animé par des animateurs hommes.

Contactez-nous pour en savoir plus.